CDC Biodiversité sensibilise les services municipaux de la ville de Sevran à la biodiversité

CDC Biodiversité a participé à la journée portes ouvertes de la commune de Sevran, le 02 juillet 2019. Flora Bourgès, chargée d’études chez CDC Biodiversité et Mélissandre Ménard en appui au développement du Programme Nature 2050 ont présenté à cette occasion les travaux réalisés par CDC Biodiversité sur l’ancienne friche industrielle Kodak dans le cadre du Programme Nature 2050.

Flora Bourgès, chargée d’études chez CDC Biodiversité (en jaune) et Mélissandre Ménard en appui au développement du Programme Nature 2050 renseignent des agents municipaux de la ville de Sevran sur les actions de réhabilitation menées sur l’ancienne friche Kodak et les enjeux de la biodiversité en ville ©Direction de la Communication de la ville de Sevran, Nataniel Halberstam
Flora Bourgès, chargée d’études chez CDC Biodiversité (en jaune) et Mélissandre Ménard en appui au développement du Programme Nature 2050 renseignent des agents municipaux de la ville de Sevran sur les actions de réhabilitation menées sur l’ancienne friche Kodak et les enjeux de la biodiversité en ville ©Direction de la Communication de la ville de Sevran, Nataniel Halberstam

Réalisation emblématique du premier train de projets initié par CDC Biodiversité en 2017 via son programme Nature 2050, l’ancienne friche Kodak a fait l’objet d’un stand à part entière lors de la journée portes ouvertes des projets de la ville de Sevran (93).

Organisé par la commune à destination de tous ses agents municipaux, cet événement de sensibilisation s’est déroulé mardi 02 juillet à l’Hôtel de ville de Sevran. Les travaux réalisés sur l’ancienne friche Kodak ont ainsi pu être développés devant l’ensemble des services techniques de la ville, afin de les sensibiliser au projet réussi de biodiversité en ville et ses enjeux écologiques et sociaux.

Cette ancienne friche industrielle est aujourd’hui reconvertie en un espace naturel à haute valeur écologique. Les actions menées ont permis d’accompagner la colonisation spontanée par les espèces patrimoniales pour favoriser l’expression d’une biodiversité locale, plus à même de s’adapter aux changements climatiques, et de restaurer l’activité microbiologique des sols minéraux importés au moment des opérations de dépollution du site, pour optimiser le stockage de carbone par les micro-organismes du sol.

Comme le témoignent les récents pics de chaleur, les effets du réchauffement climatique se font d’ores et déjà sentir et d’autant plus en milieu urbain. Des projets comme la re-naturalisation de l’ancienne friche Kodak permettent d’apporter des zones de fraîcheurs en ville et donc de lutter contre les îlots de chaleurs, préservant la biodiversité locale et renforçant les liens sociaux entre les habitants.

Le stand de l’ancienne friche Kodak était co-animé par CDC Biodiversité et le service des parcs et jardins composé de Franck Marchebout et Marie-Fleur Desreumaux ©Direction de la Communication de la ville de Sevran, Nataniel Halberstam
Le stand de l’ancienne friche Kodak était co-animé par CDC Biodiversité et le service des parcs et jardins composé de Franck Marchebout et Marie-Fleur Desreumaux ©Direction de la Communication de la ville de Sevran, Nataniel Halberstam