Fête des jardins et de l’agriculture urbaine sur la friche Kodak à Sevran pour CDC Biodiversité !

Samedi 14 septembre, la ville de Sevran et CDC Biodiversité ont organisé des animations autour de la biodiversité pour les habitants de la ville et les visiteurs sur la friche Kodak, projet Nature 2050 lancé en 2016.

Ateliers de sciences participatives sur la friche Kodak © CDC Biodiversité
Ateliers de sciences participatives sur la friche Kodak © CDC Biodiversité
Présentation des travaux par Florian Capeau, Coordinateur travaux et sécurité de CDC Biodiversité © CDC Biodiversité
Présentation des travaux par Florian Capeau, Coordinateur travaux et sécurité de CDC Biodiversité © CDC Biodiversité

Une équipe de CDC Biodiversité, composée pour l’occasion de Suzanne Rihal, Cheffe de Projets Nature 2050, et Florian Capeau, Coordinateur travaux et sécurité, s’est mobilisée aux côtés des services parcs et jardins de la Ville de Sevran. Ils ont accueilli riverains et visiteurs sur la friche Kodak, afin de leur présenter les travaux réalisés dans le cadre du programme Nature 2050. L’objectif de la journée était de sensibiliser les habitants à la biodiversité à travers des ateliers ludiques de sciences participatives et notamment le suivi photographique des insectes pollinisateurs (projet Spipoll du Museum National d’Histoire Naturelle).

Stéphane Blanchet, Maire de la ville de Sevran, ainsi que de nombreux élus locaux sont venus rendre visite aux équipes de CDC Biodiversité et de la ville au cours de la journée afin de saluer le travail d’animation et de sensibilisation réalisé dans le cadre de cette journée de la Fête des jardins et de l’agriculture urbaine.

Cet évènement annuel initié par la ville de Paris et la Métropole vise à faire découvrir au grand public les jardins existants et à venir à travers des animations gratuites proposées dans ces espaces.

Retour sur le projet Nature 2050 de la friche Kodak

Cette ancienne friche industrielle est aujourd’hui reconvertie en un espace naturel à haute valeur écologique. Les actions menées ont permis d’accompagner la colonisation spontanée par les espèces patrimoniales pour favoriser l’expression d’une biodiversité locale, plus à même de s’adapter aux changements climatiques, et de restaurer l’activité microbiologique des sols minéraux importés au moment des opérations de dépollution du site, pour optimiser le stockage de carbone par les micro-organismes du sol.

Comme en témoignent les récents pics de chaleur, les effets du réchauffement climatique se font d’ores et déjà sentir, d’autant plus en milieu urbain. Des projets comme la re-naturalisation de l’ancienne friche Kodak permettent d’apporter des zones de fraîcheurs en ville et donc de lutter contre les îlots de chaleurs, préservant la biodiversité locale et renforçant les liens sociaux entre les habitants.

Friche Kodak © CDC Biodiversité
Friche Kodak © CDC Biodiversité