Le point de vue de l’adhérent : l’Ipsec, par Jérôme Sabourin, Directeur Général

Jérôme Sabourin

Quels sont les enjeux de votre secteur en termes de développement durable et comment le mobiliser en faveur de la biodiversité et de la lutte contre le changement climatique ?

Dans le monde de l’assurance, un des leviers du modèle économique repose sur la réduction du risque. Par exemple en prévoyance il vaut mieux accompagner les assurés vers de meilleurs comportements (pratique sportive, équilibre alimentaire, lutte contre les addictions,…). Que ce soit en santé ou prévoyance lourde le coût humain et économique de la réparation est sans commune mesure avec ce qui peut être fait en prévention… Aussi pour l’Ipsec, Institution de Prévoyance (assurance de personne à but non lucratif) qui propose à ses entreprises ou collectivités publiques adhérentes des solutions de prévoyance pour accompagner leurs collaborateurs sur le long terme, s’inscrire dans une logique de développement durable semblait une évidence. Cette vision du long terme, implique nécessairement de se positionner sur les enjeux de société qui impacteront l’environnement et le bien-être des personnes. La biodiversité est aujourd’hui plus que jamais un enjeu de société non seulement pour maintenir la richesse de notre environnement mais également maintenir le potentiel génétique de la biodiversité qui sera certainement bien utile au genre humain à l’avenir.

Dans ce contexte, quelles sont les réalisations de votre structure qui répondent à ces enjeux ?

L’Ipsec s’est engagée depuis plusieurs années sur des projets structurants en matière de développement durable. Les valeurs paritaires de l’institution l’ont conduit à être encore plus concernée  par les questions relatives au  respect des droits de l’homme et de l’environnement. La démarche de l’Ipsec est plus structurée et plus exigeante depuis quelques années. En effet, l’institution a engagé des actions de sensibilisation sur les pratiques responsables sous forme de campagnes de sensibilisation aux « bons gestes et de prévention ». Une charte de développement durable a été élaborée et partagée avec l’ensemble des acteurs internes. L’institution a engagé par ailleurs  des actions pour réduire son empreinte environnementale. Ainsi une cartographie énergétique a permis d’identifier les points d’amélioration de notre consommation énergétique et de déployer les différentes actions contribuant  à la réduction de notre empreinte environnementale. Cela s’est traduit notamment par l’adoption d’une politique de rénovation du patrimoine immobilier de l’institution. Autre exemple, afin de limiter l’impact des déplacements des collaborateurs, l’Ipsec privilégie les transports en commun et incite ses collaborateurs à les emprunter. Un bilan carbone de la flotte automobile de l’institution fait l’objet d’un suivi régulier. De la même façon un suivi de la consommation en eau, en électricité, en gaz et en papier est réalisé et les déchets générés par l’activité sont traités par filière afin d’être recyclés. Pour limiter l’impact environnemental de son activité, l’Ipsec s’efforce de limiter ses consommations énergétiques et sélectionne des sous-traitants engagés pour l’environnement et le développement durable.

Pourquoi s’engager sur nature 2050 ? Comment se traduit ce partenariat et qu’en attendez-vous ?

Le projet nature 2050 a été considéré comme une opportunité de s’inscrire durablement dans la protection de la biodiversité, certes à une échelle modeste pour l’Ipsec, mais néanmoins réelle et auprès d’un acteur reconnu et adossé à un tiers de confiance, la Caisse des Dépôts. Enfin, comme tout assureur, l’Ipsec est confrontée, également à une vision financière de long terme, en effet, les cotisations perçues aujourd’hui anticipent la réalisation d’événement futurs, ainsi ces fonds doivent-ils être investis pour y répondre en tenant compte des contraintes réglementaires et de solvabilité. Cependant, il n’est pas interdit de penser qu’un jour le marché proposera des « green bond » dédiés à la biodiversité, et présentant toutes  les qualités attendues. Le projet Nature 2050 permet de conforter l’engagement de l’Ipsec dans le développement durable. Ce partenariat répond à un besoin d’engagement plus ambitieux pour la défense de l’environnement et pour la préservation de la biodiversité. Il permet d’ouvrir sa palette d’actions et de développer sa démarche.

A propos de l’Ipsec

L’Ipsec – institution à but non lucratif – est l’institution de prévoyance créée en 1955 par la Caisse des Dépôts et Consignations pour les salariés des entreprises du Groupe. Membre aujourd’hui d’Humanis, 3ème groupe de protection sociale en France, l’Ipsec est l’assureur de référence des domaines du public et du parapublic (immobilier social, aménagement du territoire, collectivités locales, entreprises publiques locales, transport de voyageurs, autoroutes, etc.).