Le fonctionnement du programme

You are here: Home / Programme / Le fonctionnement du programme

Entreprises et acteurs locaux travaillent ensemble pour la nature et l’homme

Le programme est financé par les entreprises qui souhaitent volontairement et concrètement agir pour la nature, pour le bien des générations futures et qui veulent montrer à leurs clients et partenaires que l’environnement est un sujet important, dans lequel leur société s’implique.

Les acteurs du programme Nature 2050 participent à l’identification des projets et à leur mise en œuvre. Les actions les plus pertinentes en matière d’efficacité écologique et économique sont sélectionnées puis proposées aux contributeurs. Le programme s’emploie à couvrir au mieux une diversité de territoires et de typologies d’actions.

L’engagement du programme Nature 2050

CDC Biodiversité s’engage

5 € VERSÉS AUJOURD’HUI
=
1 M² DE TERRITOIRE restauré et adapté aux changements climatiques
JUSQU’EN 2050

.

L’adhésion à Nature 2050

Un engagement forfaitaire ou en lien avec l’activité

Les acteurs économiques prennent l’engagement de soutenir Nature 2050 au titre de leur politique RSE (forfait) ou pour atténuer l’impact de leur activité :

  • en relation avec le rôle qu’ils jouent dans l’économie, le nombre de clients, le nombre de salariés, le chiffre d’affaires…
  • sur le climat ou la biodiversité, que ce soit en termes d’émissions de gaz à effet de serre ou de surface artificialisée.

Une action volontaire

Ce financement se présente sur le mode du volontariat. Il ne se substitue en aucune façon aux obligations réglementaires éventuelles des entreprises et collectivités concernées, notamment au titre de la compensation écologique.

Prenons deux exemples

entrepot_600400* Au titre de sa politique RSE, une entreprise peut s’engager dans le programme Nature 2050 en versant un financement forfaitaire de 50 000 euros, ce qui correspond à la restauration d’un espace naturel de 10 000 m² (50 000€ / 5 €).

_rclassenlayouts_V2* Si une entreprise construit un entrepôt de 5000 m² et souhaite atténuer l’impact de son activité, elle peut, en versant 25000 euros (5 €/m² x 5000 m²), contribuer à la restauration d’un espace naturel de 5000 m², soit une surface équivalente à l’emprise de son bâtiment.

Ces financements serviront à mener à bien des actions en faveur de la biodiversité et à maintenir ou créer les emplois des équipes qui travaillent sur le terrain.

Un reporting annuel et des résultats consultables en ligne

Les projets feront l’objet d’un reporting annuel qui intégrera une évaluation des résultats écologiques. Cette évaluation reposera sur des critères et des indicateurs de suivi, définis avec les partenaires scientifiques du programme.

Elle permettra si nécessaire la mise en place de mesures correctives tout au long de la réalisation du projet.

Les indicateurs sont consultables en ligne, sur la fiche de chaque projet.

Une dimension « Recherche » importante

Ces études et projets permettront d’améliorer l’état des connaissances, en contribuant, par exemple, à étudier les questions suivantes :

  • Quelle nature voulons-nous pour demain ?
  • Comment aider la nature à être plus résiliente – voire à s’adapter – aux changements climatiques ?
  • Quel est l’impact de la biodiversité sur la résilience des territoires : à travers la limitation des risques naturels ou sur les activités économiques ?

Participer à Nature 2050 offre d’autres avantages

Un accompagnement par les écologues du programme

Les contributeurs bénéficient de l’appui des partenaires du programme pour améliorer leurs pratiques vis-à-vis de la biodiversité.

La possibilité d’intégrer le Club B4B+

Au-delà d’un seuil d’engagement, les contributeurs sont invités à intégrer le Club des Entreprises pour une biodiversité positive.

Ce lieu d’échanges propose des solutions innovantes afin de comprendre, d’évaluer les interrelations avec la biodiversité et de définir ainsi les standards de « l’entreprise à biodiversité positive ».

Des outils de communication

CDC Biodiversité propose aux contributeurs un dispositif de communication (site internet, séminaire annuel, vignettes…).

Elle communique régulièrement sur les avancées des projets, sous la forme de lettres d’information, communiqués de presse et rapport annuel.

Pour en savoir plus, consultez la plaquette du programme Nature 2050 à destination des entreprises.