Adaptation d’une forêt de montagne aux changements climatiques (Hautes-Alpes)

Typologie(s) de projet :
0 m2 de nature préservée et restaurée

La situation de départ

Le déclin de la diversité des peuplements forestiers de montagne

La Réserve naturelle régionale des Partias est  un territoire de montagne de 685 ha qui s’étend de 1600m à 2900m d’altitude dans le Briançonnais (département des Hautes-Alpes. La LPO PACA et la commune de Puy-Saint-André en ont été désignés co-gestionnaires par la Région Provence Alpes-Côte d’Azur et le premier plan de gestionétabli pour la période 2011-2016  a identifié comme enjeu prioritaire la conservation des espèces forestières.

En effet, la Réserve abrite le Pin cembro, un conifère résistant et rare adapté à la haute montagne, poussant entre 1700 m et 2500 m d’altitude. Cette essence montagnarde d’Europe centrale est menacée par la pression des ovins lors des activités pastorales, la lenteur de sa croissance et la compétition avec le Mélèze, essence favorisée pour la sylviculture. Sa disparition aurait un impact négatif sur la diversité biologique des forêts de montagne. Fin 2011, une opération de restauration du Pin cembro a déjà été menée sur la Réserve. Elle s’est traduite par la plantation de plus de 3 000 Pins cembro sur plusieurs secteurs et son protégés du pâturage pour une durée de 20 ans, le temps qu’ils soient suffisamment hauts et résistants.

L’action Nature 2050 : appuyer le travail des gestionnaires de la Réserve

Le projet soutenu par Nature 2050 vise à prolonger et a pérenniser les actions déjà mises en place sur la Réserve. il s’agit de mettre en œuvre des actions cohérentes avec le plan de gestion de la Réserve, permettant d’augmenter la résilience de la forêt et favorisant la restauration d’une dynamique naturelle spatio-temporelle des peuplements forestiers.

Les objectifs

Pour la biodiversité

  • Diversifier les massifs forestiers par le repeuplement en Pin cembro
  • Conserver la biodiversité locale et notamment la faune et la flore patrimoniales.

Pour le climat

  • Accompagner la résilience de la forêt face au changement climatique : diversification des essences et dynamique spatiale en altitude.

Pour le territoire

  • Préserver la ressource sylvicole et les services écosystémiques liés (lutte contre l’érosion, régulation des micro-climats locaux, stockage de CO2..)
  • Développer l’activité d’éco-tourisme

Les actions et les moyens prévus

Accompagner le massif forestier pour une meilleure résilience face aux changements climatiques au travers d’actions spécifiques au territoire

Les travaux et actions prévus sont :

  • La plantation sur 7 hectares de 3 000 pins cembro
  • La médiation et accompagnement de l’éleveur pour la mise en œuvre de plan de pâturage permettant à la forêt de s’adapter au changement climatique en colonisant vers le haut
  • La poursuite du protocole RNF de suivi des peuplements forestiers
  • Le suivi des populations de tétras-lyre, pics et petites chouettes, suivi des populations de chauve-souris forestières

Calendrier

2017-2020 : Plantations

2018-2050 : travail de médiation auprès des éleveurs et suivi du peuplement forestier et des populations de faune

La photo est une illustration du projet.
Elle ne reflète pas précisément la réalité du terrain.

Les partenaires du projet

Commune de Puy-Saint-André, Région Provence Alpes-Côte d’azur, Compagnie des Alpes

      

Les partenaires

Des scientifiques reconnus, spécialistes de l’environnement, des associations de protection de la nature et les experts de la CDC Biodiversité participent à ce programme novateur.

Actualité

Vous saurez tout sur les projets