Rétablissement du cours naturel d’une rivière

Typologie(s) de projet : ,
0 m² de nature adaptée et restaurée

La situation de départ

Des étangs sans usage et peu entretenus

Le Limousin compte plusieurs milliers d’étangs dont beaucoup sont sans usage et ne font l’objet d’aucun entretien de la part de leurs propriétaires. Cette situation a un impact important sur le milieu aquatique naturel : réchauffement des rivières, interception des orages estivaux, mélanges de populations piscicoles incompatibles, blocage des flux sédimentaires, faiblesse des débits réservés, discontinuité biologique.

À cela s’ajoutent, à l’aval des bassins agricoles, l’eutrophisation des plans d’eau et les développements de bactéries (cyanobactéries) induits, potentiellement dangereux d’un point de vue sanitaire.

Une solution : l’effacement de plans d’eau

L’Agence de l’eau Adour-Garonne a mis en place des aides financières pour l’effacement de plans d’eau. En effet, l’effacement d’un plan d’eau fait réapparaître les terrains inondés lors de sa création. Situées en fond de talweg, ces parcelles hébergent en général des zones humides.

Il s’agit donc d’une opportunité précieuse de renforcer la politique nationale de lutte contre la disparition de ces milieux remarquables dans le cadre de la Convention de Ramsar.

Restaurer les zones humides

Les zones humides ont vu leur superficie diminuer de ¾ en l’espace d’un siècle en France et cette régression s’est accélérée ces dernières décennies.

Si l’on sait aujourd’hui relativement bien préserver les zones humides existantes par des actions ad hoc, rares sont les situations où l’on est en mesure de restaurer à proprement parler une zone humide là où il n’y en avait plus.

À ce jour, le résultat reste modeste. Par exemple, dans le nord du bassin de la Dordogne, une vingtaine d’étangs ont été effacés, depuis 2013, sur les 4 000 recensés. La cause est principalement financière.

Les objectifs

Restaurer les zones humides

L’objectif est d’engager une action programmatique à l’échelle d’un territoire.

À court terme, il s’agira de lancer des projets pilotes puis d’étendre le programme selon les capacités de financement.

Les actions et les moyens prévus

Recréer et préserver 2 ha de zones humides sur le long terme

En dépit du taux d’aide de 80 %, les subventions accordées par les agences de l’eau aux propriétaires privés laissent à leur charge un reliquat d’autofinancement de 20 %. Le programme Nature 2050 vise à apporter ce complément financier à des propriétaires acceptant tout à la fois l’effacement de leur étang et l’instauration de mesures de préservation des zones humides sur le long terme.

Calendrier 2016

Lancement des premiers projets d’ici la fin de l’année.

La photo est une illustration du projet.
Elle ne reflète pas précisément la réalité du terrain.

Les partenaires du projet

Les partenaires

Des scientifiques reconnus, spécialistes de l’environnement, des associations de protection de la nature et les experts de la CDC Biodiversité participent à ce programme novateur.