Remise des prix des lauréats Nature 2050 de la 3ème édition du Concours Arbres d’Avenir [édition 2018]

Le 6 décembre 2018, les équipes de CDC Biodiversité ont réuni les porteurs de 6 nouveaux projets agroforestiers qui intègrent cette année le programme Nature 2050.

Le prix spécial Nature 2050, reconduit en 2018, récompense 6 projets agricoles d’ampleur dont les aménagements participent à la restauration de la biodiversité.

Répartis sur l’ensemble du territoire, ces projets visent à restaurer la biodiversité sur des terrains agricoles afin d’enclencher ou de renforcer une transition de ces exploitations vers des systèmes agricoles performants grâce à des aménagements arborés associés à des pâturages et des cultures.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre de la troisième édition du Concours Arbres d’Avenir initié par le groupe AccorHotels. Nature 2050 soutient 6 lauréats du Concours dont les projets contribuent à la restauration de la biodiversité et l’adaptation des territoires au changement climatique.

Le 6 décembre dernier, les lauréats Nature 2050 se sont réunis au sein des bureaux de la CDC Biodiversité afin d’échanger et de planifier le lancement de leurs projets respectifs. Les lauréats se sont ensuite rendus à la Remise des prix du Concours, organisée par les différents partenaires à l’hôtel Sofitel Paris le Faubourg.

Marc Abadie, Président de CDC Biodiversité, a remis le prix Nature 2050 du Concours Arbres d’Avenir au projet du groupement des 3 fermes à la Bégude-de-Mazenc (Drôme, 26). Ce prix vise à récompenser un projet agricole d’ampleur dont les aménagements participent à la restauration de la biodiversité et l’adaptation du territoire au changement climatique.

Le Concours Arbres d’Avenir vise à promouvoir l’agroforesterie, une pratique qui consiste à réintroduire l’arbre au cœur des exploitations agricoles. La 3 è édition à destination des agriculteurs et éleveurs français désireux de se tourner vers une agriculture plus durable, a été lancée en juin 2018 et les 35 lauréats viennent d’être sélectionnées.

Nature 2050 récompense 6 projets agricoles d’ampleur dont les aménagements participent à la restauration de la biodiversité.

  • Par exemple dans la Drôme, 3 exploitants se sont regroupés pour un projet commun agroforestier de 30 hectares visant à diviser les grandes parcelles en plantant plus de 6500 plants de diverses essences d’arbres.
  • Un autre projet agricole en Loire-Atlantique vise à utiliser l’arbre pour rétablir la fertilité des sols et la reconquête de la qualité de l’eau dans une région de monoculture
  • En Corrèze, l’exploitation Les Vergers de Raulhac accompagne son projet de plantation d’arbres fruitiers et d’arbustes sur 6,3 hectares d’un projet pédagogique à destination de jeunes accueillis pendant les vacances scolaires.
  • Dans les Yvelines, la ferme des clos est un projet porté par un collectif de 5 agriculteurs indépendants regroupant maraîchage, grandes cultures et élevages sur un même site pour intégrer des aménagements arborés au sein de 8 hectares de parcelles.
  • Dans l’Aude, une ferme au sud de Carcassonne engage un projet de reforestation de 1,17 hectare après un incendie en plantant des haies permettant une protection contre le vent, la création d’ombrage et l’enrichissement du sol.
  • En Dordogne, la ferme Les Champs l’œil envisage les plantations de 1841 fruitiers pour créer un agroécosystème écologique et productif