Webinaire : l’engagement des entreprises en Bretagne avec Nature 2050

Le 07 juillet, Antoine Cadi, Directeur de la Recherche et de l’Innovation de CDC Biodiversité et Stéphane Sachet, responsable d’Agroforesterie & Conseil sont intervenus dans le cadre du webinaire « Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ? », co-organisé par l’Agence Bretonne de la Biodiversité, l’Office Français de la Biodiversité et CDC Biodiversité. Leur intervention croisée a permis de présenter le programme Nature 2050 et de l’illustrer concrètement avec le projet du GAEC de l’Île d’Arz (56).

Chantier participatif de plantation sur le projet Nature 2050 du GAEC de l’Île d’Arz © CDC Biodiversité
Chantier participatif de plantation sur le projet Nature 2050 du GAEC de l’Île d’Arz © CDC Biodiversité

Dans le cadre des Rendez-Vous Biodiversité & Entreprises 2020, l’Agence Bretonne de la Biodiversité (ABB), l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et CDC Biodiversité ont organisé un premier webinaire dédié aux interdépendances entre biodiversité et activités économiques et modéré par Justine Caurant, journaliste et animatrice de débats sur la transition écologique.

Nature 2050 : s’engager pour soutenir des projets locaux

Parmi les différents intervenants, Antoine Cadi, a présenté les grandes lignes du programme Nature 2050 porté par CDC Biodiversité, encourageant les entreprises volontaires bretonnes de toute taille à rejoindre l’initiative.

Antoine Cadi était accompagné de Stéphane Sachet, responsable d’Agroforesterie & Conseil qui présentait un projet concret soutenu par le programme Nature 2050 situé sur le GAEC de l’île d’Arz dans le Morbihan. Ce projet vise à améliorer la résilience des terres agricoles dans un contexte insulaire et écologique unique en replaçant l’arbre au cœur de l’exploitation.

À travers l’agroforesterie et la plantation de 2300 arbres et arbustes, les associés du GAEC souhaitent offrir plus d’ombrage et de fourrage à leur troupeau de vaches Bretonne pie noir, ramener de la matière organique au sol, offrir un gîte pour la biodiversité tout au long de l’année et lutter contre l’érosion du trait de côte. Manquant de financement pour mettre en œuvre de telles actions, le GAEC, accompagné de Stéphane Sachet, s’est tourné vers le programme Nature 2050 à travers lequel les entreprises sont notamment appelées à soutenir ce projet.

Interventions : les clés pour agir en faveur de la biodiversité

Le webinaire a permis de valoriser de nombreuses pratiques d’entreprises bretonnes en faveur de l’intégration de la biodiversité au sein de leurs activités, ainsi que de présenter l’initiative « Entreprises engagées pour la nature – act4nature France ».

Ouvrant l’évènement, Florent Vilbert, Directeur de l’ABB, rappelait les enjeux propres au territoire breton : la place du littoral, représentant 1/3 du littoral français, l’activité agricole et l’accueil de 400 000 nouveaux bretons d’ici 2040, dont la démographie bretonne recense déjà plus de 3 millions d’habitants. Autant d’enjeux qui nécessitent d’adapter les activités économiques et de mobiliser les entreprises du territoire pour une meilleure prise en compte de la biodiversité. La BreizhCop, lancée par la Région Bretagne, s’inscrit dans cette ambition en réunissant les acteurs locaux pour accélérer les transitions écologiques et économiques.

Matthieu Delabie, chef de Service Adjoint Mobilisation et accompagnement des entreprises et territoires de l’OFB, présentait lui le dispositif Entreprises Engagées pour la Nature (EEN) lancé en 2019 par le Ministère de la transition écologique et solidaire. Ce dispositif est destiné à accompagner toutes les entreprises, quel que soit leur taille et leur secteur d’activité, qui souhaitent prendre en compte la protection de la biodiversité dans le cadre de leur activité économique.

Les entreprises qui souhaitent s’engager sont encouragées à contacter Olivier Musard, référent EEN de l’OFB en Bretagne, à l’adresse suivante : olivier.musard@ofb.gouv.fr

Jean-Marc Lévêque, Directeur développement durable de l’entreprise agroalimentaire Triballat-Noyal, témoignait des actions de l’entreprise en faveur de la biodiversité : la diversité végétale et génétique, l’accompagnement des éleveurs concernant les pratiques d’agroforesterie, ainsi que l’enrichissement de la biodiversité sur les sites de l’entreprise, entre autres.

Agnès Guy, responsable de la coopérative Le Gouessant accompagne également les agriculteurs bretons sur la mise en place d’aménagements et de pratiques favorables à la biodiversité sur leurs exploitations, en fonction de deux facteurs : typologie de leurs parcelles et contexte environnant.

Eric Lequertier, architecte paysager pour Signature Biodiversité, Dénoal Riche, dirigeant de Dervenn, et Alain Terpant, Directeur de Bretagne Développement Innovation (BDI) présentaient quant à eux les outils et services qu’ils ont développés à l’attention des entreprises : diagnostic écologique, conception et mise en œuvre, et labellisation.

« La biodiversité ne doit pas être perçue comme une contrainte mais plutôt comme une opportunité pour les entreprises », concluait Alain Terpant.

En clôture de ce webinaire riche en témoignages, Florent Vilbert, annonçait l’organisation d’un évènement en Bretagne à l’automne 2020, afin d’approfondir ces différents sujets avec les entreprises qui souhaitent s’engager. L’occasion de rappeler également que le Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) se tiendra à Marseille en janvier 2021 afin de valoriser ces engagements.