Domaine du Possible_©Saaltus

Domaine du Possible

Atténuation des effets du changement climatique sur les cultures et les élevages et amélioration de la fertilité des sols

BOUCHES-DU-RHÔNE (13)

2017 > 2050

0
surface totale du projet

CONTEXTE

Proche du Rhône, le Domaine du Possible est situé à 15 km au Sud d’Arles, dans la Crau humide, en plein cœur d’une zone de conservation de la biodiversité : Réserve de Biosphère du Delta du Rhône, zone Natura 2000 et zone d’importance communautaire pour les oiseaux (ZICO).

Le domaine est une ferme de maraîchage et de polyculture-élevage ovin qui pratique les méthodes d’agriculture biologique.

Ce projet vise à adapter les productions agricoles aux effets du changement climatique et à mettre en place des aménagements arborés en continuité des aménagements existants pour favoriser l’accueil de la biodiversité et régénérer les sols.

OBJECTIFS

  • Pour la biodiversité

– Créer des corridors entre les aménagements forestiers existants,
– Aménager un verger conservatoire pour l’amandier conduit en sylvopastoralisme.

  • Pour le climat

Atténuer les pics de chaleur et maintenir des conditions favorables aux cultures et à l’élevage grâce aux arbres et arbustes

  • Pour le territoire

– Expérimenter des mesures adaptatives reproductibles par d’autres agriculteurs méditerranéens,
– Favoriser la transmission des savoirs grâce à l’école accueillie sur place.

ACTIONS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE

La transition agroforestière du Domaine du Possible prévoit la mise en place d’aménagements très variés :

  • Un verger conservatoire de l’amandier conduit en sylvopastoralisme
  • Un réseau de haies doubles multi-strates, avec des plants disposés aléatoirement qui façonneront un paysage semi-naturel
  • Une haie pour milieu semi-humide à proximité d’une future rizière

À terme, le domaine se convertira en ferme-université structurée avec l’embauche d’un directeur.rice, d’un.e thésard.e en agroécologie et d’un.e coordinateur.rice de terrain.

Les aménagements prévus, en améliorant la structure et la fertilité des sols et en atténuant les effets du changement climatique – coups de chaleur, intempéries – devraient augmenter la résilience de cette ferme en climat méditerranéen.

Vue la diversité des aménagements, de nombreux services écosystémiques pourraient être mesurés dans le sol : le contexte pédoclimatique (faible profondeur de sol, climat méditerranéen) et les évolutions climatiques récentes (sécheresse, épisodes d’intempéries plus fréquents, à caractère érosif) font de la fertilité des sols l’un des paramètres à suivre.

Calendrier

2018 – 2019 : Plantations
2020 – 2050 : Suivi