Ferme de Layat_©Saaltus

Ferme de Layat

Valorisation de l’accueil de biodiversité et régénération des sols

ALLIER (03)

2017 > 2050

0
surface totale du projet

CONTEXTE

La ferme de Layat se situe à 30 km au Nord de Vichy, dans le bocage de l’Allier, à proximité immédiate des Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de Val de Besbre et Sologne Bourbonnaise.

Il s’agit d’une ferme en maraîchage et polyculture-élevage bovin qui pratique l’agriculture biologique.

L’objectif de ce projet est d’associer restauration du bocage traditionnel bourbonnais et intégration d’aménagements agroforestiers innovants, grâce à la mise en place d’aménagements arborés en continuité des aménagements existants pour favoriser l’accueil de la biodiversité et régénérer les sols.

OBJECTIFS

  • Pour la biodiversité

– Reconnecter la ferme aux espaces naturels et agricoles limitrophes (Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique ZNIEFF 1 et 2),
– Favoriser l’accueil d’auxiliaires de culture et de pollinisateurs,
– Participer à l’amélioration de la structure et de la fertilité des sols.

  • Pour le climat

Atténuer les effets du changement climatique par la restructuration des sols, et à terme une meilleure gestion des eaux de pluies.

  • Pour le territoire

– Créer des aménagements avec une approche paysagère novatrice,
– Accueillir à la ferme des agriculteurs en devenir via un compagnonnage.

ACTIONS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE

Le projet se caractérise par deux types d’aménagements :

  • Des haies champêtres multi-strates, avec un cortège très diversifié (54 essences différentes) pour des périodes de floraison qui s’étendent sur toute l’année.
  • Des lignes intra parcellaires d’arbres pour améliorer la structure du sol et la gestion des écoulements, créer des corridors de biodiversité et à terme être valorisé en bois d’œuvre / bois énergie / bois raméal fragmenté / fourrage / fruits.

Réalisations en 2018 : plantation durant l’hiver 2017-2018 d’une haie champêtre double multi strates comportant 530 plants et 40 boutures d’Aulnes glutineux sur parcelle humide ayant un taux de reprise de 80%.

Les actions en 2019

  • Re garnissement des aménagements réalisés en 2018 avec des boutures de Saules et mise en terre de fruits à coque.
  • Plantation participative de 800 arbres fourragers et de fruitiers à coque en lignes intra parcellaires selon les courbes de niveau (déterminées par drone et laser nocturne), avec des élèves de CAP « cuisine collective ».
  • Poursuite de la détermination des courbes de niveau sur lesquelles planter.
  • Remise en eau de la parcelle humide, drainée par le précédent fermier par un drain central, afin de produire du cresson et plantes comestibles caractéristiques des milieux humides.
  • Création d’un réseau de mares.

Le suivi de la reconquête des espaces agricoles par la biodiversité grâce aux aménagements arborés est nécessaire pour justifier de la restauration du bocage de l’Allier.

Les lignes intra parcellaires d’arbres suivant les lignes de niveau peuvent être une solution pour diversifier les produits de l’élevage, assurer une rentabilité économique et ainsi maintenir des surfaces en herbe sur les coteaux : un atout pour pérenniser les activités agricoles dans cette région et préserver les ressources (eau, sol).