Ferme du Temple_©Saaltus

Ferme du Temple

Création de continuités écologiques associées à un système d’élevage

SEINE-MARITIME (76)

2017 > 2050

0
surface totale du projet

CONTEXTE

La ferme du Temple est située à 20 km au Sud-Est de Dieppe, dans le Bray Normand, au cœur d’une zone Natura 2000, proche du Bassin de l’Arques, qui est un fleuve côtier.

C’est une exploitation agricole en polyculture et élevage bovin de lait de 190 hectares en transition vers une agriculture biologique.

Sur un territoire marqué par la conversion de pâturage vers les grandes cultures dont les pratiques participent à l’érosion des sols, la restauration du bocage maintient les sols et participent à la protection de la qualité de l’eau, enjeu identifié sur le bassin de l’Arques.

OBJECTIFS

L’objectif de ce projet est d’associer la restauration du bocage traditionnel normand et l’intégration d’aménagements agroforestiers modernes.
En outre, le projet vise à la création de continuités écologiques associées à un système d’élevage performant.

  • Pour la biodiversité

– Créer des continuités écologiques entre les différentes zones à fort intérêt écologique : Natura 2000 et Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF),
– Développer un système fourrager favorable à l’accueil de la biodiversité.

  • Pour le climat

Atténuer les effets du changement climatique, créer des microclimats et stabiliser les rendements fourragers.

  • Pour le territoire

– Créer des aménagements avec une approche paysagère, enjeu symbolique et patrimonial
– Intégrer ces aménagements dans des filières de valorisation locale, notamment bois-énergie

ACTIONS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE

L’objectif est de créer des continuités entre les zones de coteaux à fort intérêt écologique – Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) et Natura 2000 – par des aménagements dans les zones de plaine. L’approche paysagère et biodiversité de ce bocage est complétée par des aménagements à vocation zootechnique : des lignes d’arbres intra parcellaires sont intégrées dans les pâturages pour accroitre le bien-être animal et améliorer la production de fourrage.

Réalisations en 2018

  • Plantation de 3 000 haut-jets et arbustes de haies sur les sites d’Osmoy et des Bosquets
  • Plantation de 339 plants en agroforesterie intraparcellaire sur le site des Bosquets
  • Création d’un chemin de randonnée et d’un évènement annuel autour de la découverte des paysages et de l’agroécologie

Actions en 2019

  • Création de 3 lignes intra parcellaires de 470m linéaires afin de diviser la parcelle en 3 futures soles de pairie et céréale
  • Plantation de 800 plants issus de boutures de Saules, Frênes, Aulnes prélevés dans le milieu environnant au niveau des prairies inondables

Une activité de diversification par le tourisme est en cours. Le chauffage des bâtiments techniques et d’accueil se fera par une chaudière biomasse alimentée par les rémanents issus de l’entretien des haies bocagères.

Calendrier

2018 : 1ère phase de travaux
2019 : 2ème phase de travaux
2020 – 2050 : suivi