GAEC de Laitspérance

Introduction de l’arbre et d’aménagements agroforestiers au cœur d’une ferme d’élevage bovin

ILLE ET VILAINE (35) 

2020 > 2050

0
surface totale du projet

CONTEXTE

Reconvertie et reconnue en tant qu’exploitation agricole biologique, le GAEC de Lait’spérance dispose d’un effectif de 110 vaches laitières de race Phrim Hostein et 70 génisses (jeunes vaches) pour sa production laitière, activité principale sur l’exploitation. Aujourd’hui, la ferme fait face à des problématiques d’érosion des sols et des sécheresses à répétition qui fragilisent l’exploitation ses terres et menacent sa pérennité dans le temps. L’ombre trop limitée sur la ferme aboutit par ailleurs à des pertes de rendement et à un moindre bien-être du troupeau.

En réintroduisant l’arbre au cœur de l’exploitation, l’enjeu est de garantir un havre de paix pour la biodiversité tout en inscrivant l’exploitation dans un mode de gestion plus durable. La plantation d’alignements de hauts-jets mais aussi de taillis fourragers permettront à la fois de garantir de l’ombre pour les animaux tout en constituant une source de fourrage complémentaire et diversifié, grâce à un recépage régulier et un pâturage régulé. Ils auront par ailleurs une vocation innovative puisqu’ils permettront de produire du Bois raméal fragmenté (BRF). Une fois broyé et répandu sur les sols, il favorisera la régénération naturelle des sols en reconstituant du humus forestier. Les copeaux de bois pourront également servir de paillage avant d’être restitués aux parcelles.

OBJECTIFS

  • Pour la biodiversité

– Offrir un refuge de pour la biodiversité grâce à la réintroduction de l’arbres au sein de parcelles en pâturage
– Améliorer le bien-être du troupeau de 110 vaches laitières de race Phrim Hostein
– Favoriser une régénération naturelle des sols par l’utilisation de bois raméal fragmenté (BRF)

  • Pour le climat

– Lutter contre les phénomènes de sécheresse et d’érosion des sols de plus en plus fréquents
– Créer un microclimat favorable aux animaux lors de fortes chaleurs

  • Pour le territoire

– Renforcement de la résilience économique de l’exploitation sur le long terme
– Sensibilisation des exploitations agricoles voisines aux bénéfices de l’agroforesterie
– Production de Bois raméal fragmenté (BRF)

ACTIONS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE

Les plantations se situeront proche des bâtiments d’élevage et les travaux constitueront en :

–  Plantation de 4 alignements de 477 arbres de haut-jets tous les 6m sur une bande enherbée de 2 682 mètres linéaires d’essences mellifères tels que l’Aliser torminal, le Châtaigner, le Chêne, le Merisier ou encore le Cormier.

–  Plantation de 1005 arbres fourragers tous les mètres sur un total de 1005 mètres linéaires dont l’Erable champêtre, le Mûrier blanc, le Noisetiers, l’Orme champêtre ou encore le Tilleul.

Calendrier

2020: Concertation avec les acteurs locaux pour définir les zones de quiétude
2020-2021: Travaux d’aménagements
2020-2050 : Suivi.

PORTEUR DE PROJET & PARTENAIRES

  • GAEC de Lait’spérance
  • Département d’Ille-et-Vilaine
  • Agroforesterie & Conseil