25-GAEC Ile Arz_©CDC Biodiversité

GAEC de l’Île d’Arz

Améliorer la résilience des terres agricoles dans un contexte insulaire et écologique unique

MORBIHAN (56)

2019 > 2050

0
surface totale du projet

CONTEXTE

Les enjeux naturels inhérents au projet sont l’hivernage d’oiseaux migrateurs, la forte érosion des sols liée aux marées et au vent, ainsi que la sécheresse très présente entre juin et octobre. Dans ce contexte, la vocation du GAEC est d’améliorer la résilience de ses terres et de les inscrire dans le mode de gestion le plus durable possible, pour assurer le bien-être du troupeau, renforcer l’autonomie fourragère, protéger les sols et accueillir la biodiversité.

Le système agroforestier créé permettra à l’avenir de produire du Bois Raméal Fragmenté (BRF) et de le valoriser en tant que paillage pour les fruitiers et petits fruits ou d’amendement du sol pour les prairies. Quant au pré-verger reconstitué grâce aux porte-greffes, paysage historique de l’ouest de la France, il sera pâturé par les veaux, qui contribueront à son entretien et à sa fertilisation sans compacter le sol. Le projet met ainsi en valeur la diversité des usages et des rôles de l’arbre au sein d’un écosystème, d’une ferme et d’un territoire.

OBJECTIFS

  • Pour la biodiversité

– Créer des habitats favorables à la biodiversité,
– Rétablir la diversité de la faune locale face à la prolifération de certaines espèces (pigeons, ragondins, …),
– Préserver une race locale rustique : la vache Bretonne pie noire.

  • Pour le climat

– Participer au reboisement et à la lutte contre l’érosion des sols,
– Créer un microclimat réduisant les températures et l’effet séchant du vent.

  • Pour le territoire

– Améliorer le bien-être du troupeau de vaches laitières,µ
– Augmenter la production des prairies et les ressources fourragères,
– Maintenir l’activité agricole tout en préservant la qualité du paysage,
– Participer à l’attractivité touristique de l’île.

ACTIONS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE

Le projet est développé sur 6 parcelles de prairie permanente, selon différents modèles de plantation pour un total de plus de 3500 arbres de 37 essences différentes :

  • Haie (haie, ripisylve et taillis de bordure) ;
  • Plantation intra-parcellaire (trognes fourragères et arbres forestiers de haut jet) ;
  • Fruitiers intra-parcellaires (alignements discontinus, haies fruitières, etc.) ;
  • Bosquet ;
  • Complantation d’arbres forestiers de hauts-jet dans des broussailles.

La complantation ou racottage consiste à remplacer un pied mort par un nouveau plant, sans arrachage total de la parcelle.

Les essences, adaptées aux conditions pédoclimatiques du littoral, ont été choisies pour différentes caractéristiques : biodiversité, haie coupe-vent, anti-érosion, fourrage, ombre…). Elles sont, pour la plupart, mellifères et présentes dans le bocage traditionnel breton, avec des périodes de floraison étalées sur toute l’année.

Calendrier

2019 – 2020 : Plantations
2020 – 2050 : Suivi

PORTEUR DE PROJET & PARTENAIRES

  • GAEC de l’île d’Arz
  • Agroforesterie & Conseils
  • Commune de l’île d’Arz
  • Parc naturel régional du Golfe du Morbihan