22-Tourbière Plan de l'Eau_©CENSavoie

Tourbière du Plan de l’Eau

Typologie(s) de projet : ,

Restauration d’une tourbière au pied des Menuires et reconnexion hydraulique

SAVOIE (73)

2018 > 2050

0
surface totale du projet

CONTEXTE

Située à 1 760 mètres d’altitude, à la naissance du Doron de Belleville, en aval de la confluence du torrent du Lou et du torrent de Péclet, la tourbière du Plan de l’Eau est localisée dans la principale zone alluvionnaire de la vallée de Belleville, au pied des Menuires.

L’objectif de ce projet est d’associer restauration de la tourbière et valorisation touristique tout en sensibilisant localement aux enjeux du changement climatique et à la biodiversité.

Le projet vise également à améliorer la gestion des crues fréquentes, du transport sédimentaire et le maintien de l’activité touristique en préservant la biodiversité.

OBJECTIFS

  • Pour la biodiversité

Redynamiser les habitats, maintenir les milieux ouverts par la requalification et l’aménagement des corridors écologiques.

  • Pour le climat

– Restituer à la zone humide de sa pleine capacité d’expansion de crue,
– Dissiper les forces érosives du torrent de Péclet tout en stabilisant les sols.

  • Pour le territoire

Valoriser l’aspect touristique (estival et hivernal) et sensibiliser localement la population aux enjeux du changement climatique et biodiversité.

ACTIONS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE

Soumises à des fortes pressions (fréquentation, proximité de stations de skis) et remplissant de multiples fonctions, la tourbière du Plan de l’Eau constitue un enjeu prioritaire de préservation et dans l’atténuation des impacts futurs du changement climatique.

L’objectif est d’appréhender les notions d’espace de bon fonctionnement et de bon état écologique de cette zone humide tout en engageant les acteurs locaux pour développer le caractère partenarial des opérations menées en faveur de sa préservation.

Les suivis flore, hydrologie, pédologie seront conduits des années 5 à 30. À terme, la restauration de la flore humide permettra la résilience de cette zone par une meilleure gestion de l’eau et donc de palier les effets du changement climatique (sècheresse, inondations, ilot de fraicheur, etc.).

La réduction des vitesses d’écoulement au sein de la tourbière, l’évaluation des effets des travaux sur les compartiments cibles et le suivi des indicateurs de qualité retenus (dynamique de la nappe, qualité floristique, intégrité du peuplement d’odonates) font partie des perspectives du projet de la tourbière.

Calendrier

Hiver 2019 : Début des travaux
2020-2050 : Suivi.

PORTEUR DE PROJET & PARTENAIRES

  • Commune Saint-Martin-de-Belleville
  • Région Auvergne Rhône Alpes,